Que mettre derrière un poêle à bois ?

La combustion d’un poêle bois ou d’un poêle à granulés de bois émet beaucoup de chaleur, qui peut, faute d’une installation adéquate, endommager votre décor et vous exposer au risque d’incendie. Heureusement, il est possible de protéger efficacement un mur derrière un poêle, en respectant la réglementation en vigueur et en adoptant les solutions que nous allons vous présenter. 

Fumisterie en inox

Poêle à bois et distances de sécurité : la norme NF DTU 24.1

La norme NF DTU 24.1 est la norme d’installation d’un poêle à bois ou granulés. Elle détaille les règles qui prévalent pour une installation sécurisée et optimale de votre appareil de chauffage. Pour l’installation et le positionnement d’un poêle, le DTU donne des distances de sécurité minimales :

  • Le conduit de raccordement doit respecter une distance de 3 fois le diamètre du conduit avec un minimum de 37,5 cm pour les conduits d’un diamètre inférieur à 125mm. Cette distance est prise entre la face externe du conduit de raccordement et les matériaux combustibles.
  • La norme NF DTU 24.1 fixe aussi les règles en matière d’installation du conduit de fumée. Elle impose certains matériaux comme l’inox pour garantir la résistance et la longévité de celui-ci .


Elle s’applique à tous les appareils de chauffage au bois y compris les appareils à combustion étanche (chaudière, insert, foyer fermé, poêle) quel que soit le combustible utilisé : bois sous forme de bûches, granulés ou copeaux de bois.
Pour des raisons de sécurité toujours, le Règlement Sanitaire Départemental impose le ramonage 2 fois par an sur les appareils utilisant des combustibles solides (bûches, granulés ou copeaux de bois).

Quel parement derrière un poêle à bois ?

Un poêle à bois, en fonction de sa conception, peut générer une chaleur importante et provoquer le jaunissement du papier-peint ou des revêtements situés derrière l’appareil.
Ce phénomène peut aller jusqu’à l’auto inflammation si les distances de sécurité sur les matériaux combustibles ne sont pas respectées. C’est pourquoi il est indispensable de faire appel à un professionnel pour sécuriser votre installation. Celui-ci pourra également vous recommander certains matériaux ou mises en œuvre spécifiques derrière le poêle pour gagner de la place. Elles peuvent permettre de réduire les distances de sécurité imposées par le DTU. Voyons quelques possibilités.

Que mettre derrière un poele à bois

Protéger un mur du rayonnement thermique

Protéger un mur est une option qui peut être intéressante en cas de construction d’un nouveau mur ou de remise en état complète du mur situé derrière le poêle (le mur d’adossement). Celle-ci peut être exécutée avec les matériaux suivants :

  • béton cellulaire
  • briques
  • plâtre sans revêtement cartonné
  • pierres


Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas refaire ce mur d’adossement, il est tout de même possible de faire un doublage ventilé avec un matériaux incombustible qui répond à la norme M0*. Une lame d’air à l'arrière de ce matériau (doublage ventilé) garantira la sécurité du mur d’origine.

* La lettre M correspond à la la norme française de classe au feu. En effet, les matériaux sont classifiés selon leur réaction au feu, la classification débute avec la norme M0 qui correspond à un matériau incombustible jusqu'à M5 qui classe les matériaux très facilement inflammables.

Le panneau anti-rayonnement

En général il s’agit d’un panneau amovible en acier avec une paroi en silicate de calcium ou en laine de roche qui va jouer le rôle d’un écran thermique contre le rayonnement.

L’installation de ce panneau n’a rien d’obligatoire, mais il s’avère judicieux en cas de mur combustible et si vous ne pouvez pas respecter les distances de sécurité. Elle permet en général de diviser par deux cette distance de sécurité.


L’habillage ventilé du tuyau de raccordement

Cette solution permet de réduire les distances de sécurité entre un conduit de raccordement et un mur en matériaux combustibles, les nouvelles distances de sécurité sont définies par le fabricant de la solution.

Ce procédé consiste à envelopper le conduit de raccordement par un autre tube, pour éviter le rayonnement de celui-ci, tout en laissant l’air circuler entre les deux. Différents coloris existent pour s’adapter à votre décoration. Certaines marques coordonnent celui des panneaux anti-rayonnement à celui de l’habillage du conduit.

Quelques idées de revêtements muraux pour associer décoration et sécurité





Un revêtement mural derrière un poêle à bois met en valeur le poêle comme un objet décoratif à part entière. Mais que faut-il mettre derrière un poêle à bois pour allier l’esthétisme et la sécurité ?

Si les premiers modèles de revêtements muraux étaient peu nombreux et peu esthétiques, les fabricants ont depuis accompli de nombreux progrès. Une large gamme de parements existe aujourd’hui, grâce à de nombreux matériaux décoratifs. Alors, quel parement mettre derrière un poêle à bois ? Nous vous proposons ici quelques idées pour embellir vos foyers en toute sécurité.


Le mur de pierres ou de briques

Il donne un ton authentique à vos intérieurs tout en jouant le contraste. Il est possible d’habiller des murs grâce à des briquettes de parement mural imitant l’aspect de la pierre, de la brique ou d’autres matériaux esthétiques comme l’ardoise (au rayon brico déco de vos magasins préférés). Les plaquettes se posent facilement à l’aide d’un ciment colle prêt à l’emploi.

Attention cependant, ce revêtement ne protègera pas votre mur de la combustion, il doit donc être positionné uniquement sur un mur classé incombustible. En effet, un support combustible qui reçoit un parement incombustible ne le devient pas pour autant.

L’aspect lambris

Il vous permet de retrouver l’aspect rustique et naturel du bois qui met en valeur la flamme d’un appareil. Ce revêtement mural se compose de plaquettes qui déclinent différentes essences de bois massif ou recyclé. De nombreux coloris existent pour s’harmoniser avec votre intérieur.

Comme tous les parements, il ne rend pas incombustible un support qui ne l’est pas initialement. Là aussi, il s’agit d’un revêtement mural qui s’adapte uniquement sur un mur classé incombustible.

La mosaïque murale

L’argile et les carreaux de céramique résistent très bien à la chaleur et s’installent facilement. Les mosaïques murales sont du meilleur effet derrière un poêle à bois en fonte ou derrière un poêle à pellets design.

Comme pour les 2 solutions précédentes, ce revêtement s'adapte uniquement sur un mur classé incombustible. Comme tous les parements, il ne rend pas incombustible un support qui ne l’est pas initialement.


Quelques éléments de sécurité supplémentaires pour votre installation



  • Installez toujours votre poêle dans une pièce suffisamment grande, avec une arrivée d’air réglementaire pour garantir une bonne combustion et avoir de bons rendements.
  • Les distances à respecter entre un poêle et les objets d’une habitation comme : canapé, meubles, table etc… sont indiquées sur la notice du fabricant.
  • Sur un sol inflammable comme un parquet, une plaque de protection en acier de 2 mm d’épaisseur est nécessaire, avec un débord de 20 cm sur les côtés et à l’arrière du poêle et de 50 cm à l’avant.
  • Faites vos entretiens et ramonages en respectant la réglementation mais aussi les préconisations du fabricant pour conserver de bons rendements, limiter les pannes et garantir la sécurité des occupants de l’habitation.


Les possibilités d’habiller un mur derrière un poêle à bois permettent aujourd’hui à chacun de trouver une solution à la fois sécurisée et personnalisée au niveau de sa déco.

N’hésitez jamais, cependant, à demander conseil à un professionnel au faîte des dernières réglementations, pour bénéficier d’une installation parfaitement sécurisée. Et n’oubliez pas que les services d’un professionnel certifié RGE sont aussi obligatoires pour profiter d’aides de l’État pour vos travaux de rénovation énergétique.

Kbane, une entreprise du groupe